Imprimer

Témoignages

Merci Villa de la Paix !

Mon séjour à la Villa est la meilleure chose qui me soit arrivé de toute ma vie. Je suis arrivé battu, démoli, détruit et rempli de dépendances sous toutes ses formes. Un désir sincère de mourir m’habitait. Pour apaiser mon mal de vivre, la consommation occupait une place de choix dans ma vie, voir toute la place.

Un miracle s’est produit. Dès mes premiers jours à la Villa, j’ai pu constater un changement notable. Avec l’aide professionnel du personnel clinique, j’ai pu, pour la première fois, travailler en profondeur sur la maladie et sur moi-même.

Les résultats se sont manifestés dès le début et se manifeste encore aujourd’hui, dans tous les domaines de ma vie. Je ne pense plus de la même façon et mes comportements ont changés drastiquement. Aujourd’hui un sentiment de bien-être et de sérénité m’habite et ma gratitude s’exprime envers la Villa de la Paix, là ou tout a commencé. Merci, merci beaucoup.

Marc Antoine


En cette journée du Poisson d’Avril 2012, ma vie a changé du tout au tout. Vous vous demandez sans doute quelle farce on m’a fait; et bien… aucune! J’ai pris conscience que j’avais perdu la maîtrise de ma vie. Je me retrouvais sans emploi, sans logement, sans argent et surtout, sans âme qui vive à l’intérieur de moi. J’étais dérouté, je ne savais plus quoi faire pour m’en sortir parce que MA manière d’arrêter de consommer n’a jamais fonctionné.

Après deux semaines à pleurer, à rester couché, au bout de la dépression, j’ai jeté les armes, j’ai eu un regain d’énergie et j’ai composé le numéro d’une femme qui fait partie du mouvement des Alcooliques Anonymes. Sans le savoir, j’avais entrepris la 1ère Étape : je lui ai avoué que j’étais impuissant face à la consommation et que j’avais perdu la maîtrise de ma vie. Elle a pris le temps de m’écouter, de me rassurer et elle m’a donné les informations du centre de rétablissement Villa de la Paix.

À mon arrivée, j’avais un toit sur ma tête, 3 repas par jour, une ambiance familiale et une équipe clinique hors pair qui voulait tout simplement mon bien-être. Après quelques jours, je me retrouvais avec un cercle d’amis, des gens tels que moi qui avaient un unique but… s’en sortir. Je voyais enfin le bout du tunnel. Je me voyais renaître de mes cendres. Ils ont su me supporter dans mes démarches personnelles, dans mes plans d’actions et dans la découverte du vrai Etienne.

Par les actions que j’ai posées, j’ai su rebâtir mon estime et ma confiance. J’ai recrée des liens avec les membres de ma famille, j’ai réglé mes problèmes financiers et le plus important, je me suis retrouvé.

À la fin de ma thérapie, je me suis donné comme objectif d’être en rétablissement pour un an, et c’est ce que j’ai entrepris en devenant bénévole à mon tour et redonner à un autre toxicomane ce que j’avais reçu en date du 1er Avril 2012.

Je n’ai pas assez de mot pour vous exprimer toute ma gratitude, mais voici trois mots que vous avez ajouté à mon vocabulaire : Amour, Pardon et Compassion.

Merci mille fois.

Etienne


Je suis résident à la Villa de la Paix depuis le 15 mai 2012. Je me suis causé beaucoup de malaise suite à mon mal de vivre.

N’ayant pas les outils nécessaires pour m’en sortir, ma vie semblait se précipiter dans un gouffre sans fin. Pensant avoir trouvé la solution dans la bouteille et dans la boucane, je n’étais que plus égaré dans cette brume étouffante.

Ma Puissance Supérieure a placé sur mon chemin la personne qui m’a référé au centre et qui m’a fait connaître l’être merveilleux qui réside en moi.

L’ensemble professionnel de l’équipe m’a redonné la confiance en moi et m’a fait réaliser qu’avec un mode de vie sain et équilibré, aucune épreuve n’est insurmontable et il n’en tient qu’à moi pour être heureux aujourd’hui.

Merci

Jacques B.


 

Bonjour je m’appelle Francis et je suis un alcoolique. Je suis arrivé à la Villa de la paix le 4 août 2004. Tout le long du trajet, je répétais à ma sœur que la thérapie ne fonctionnera pas car c’était ma 15ieme.

Durant mon séjour, j’ai pris conscience de ma dépendance affective et je me suis aperçu que ma vie a appartenu à tout le monde, sauf à moi. Ma souffrance était tellement forte que je ne voyais pas la lumière au bout du tunnel. Avec l’aide des intervenants et des ateliers, j’ai commencé à travailler sur moi, à me faire mes propres valeurs, à prendre conscience de mes blessures et je me suis aperçu que j’étais un être humain carencé qui n’a jamais pris le contrôle de sa vie par peur de ne pas être aimé.

J’ai appris à me choisir, à faire mes propres choix, même si ce n’était pas facile. À chaque fois que je sortais de ma zone de confort, ma confiance et mon estime remontaient. En février 2005, j’ai rechuté. Ma rechute ma fait prendre conscience que je me suis oublié. Je suis revenu à la villa le 6 mars 2005 en me disant que le seul contact que je veux faire c’est avec moi-même et depuis, ça fait 7 ans et 5 mois que je ne consomme plus et que j’ai appris à m’aimer, à me faire confiance et surtout à devenir adulte envers moi-même. La VILLA DE LA PAIX ne m’a pas sauvé la vie, elle ma aidé à la garder. Depuis ce temps, j’ai de la gratitude et que de bons mots à leur égard.

Francis


Une étape de ma vie que je n’oublierai jamais; mon passage à la Villa de la paix. L'endroit où ma vie a enfin repris un sens où j'ai pu enfin comprendre... ME comprendre.

Au moment d'écrire cette lettre, comme on dit, j'ai 28 mois de rétablissement Ma vie a tellement changé que je vous dirais que j'ai 28 mois tout court! Je m'embellie comme personne à chaque jour, et plus j'avance plus j’aime ça être Normand. Je m'aime! Quelle différence avec l'état dans lequel j'étais avant mon passage en thérapie. Je vous raconte un peu...

Je suis arrivé en thérapie à 43 ans défait. J'avais la conviction que rien ni personne ne pourrait m'aider à m’en sortir. Le désir d'en finir avec la vie m'accompagnait depuis plusieurs années. J'étais embourbé dans des problèmes financiers, des problèmes au travail, aucune vie sociale, des accusations légales et la liste s'allonge. Je ne comprenais plus rien. Ma vie ne comptait plus à mes yeux et pourtant, j’étais un gars intelligent, travaillant, mais je réussissais, à tout coup, à tout faire échouer. Après une visite en centre de crise, j'ai rencontré une psy qui ma fortement conseillé d'aller en thérapie. Moi en thérapie ? Pourquoi pas! J'avais tout essayé et j’étais à bout de force. J'en pouvais plus d'être moi!

Ma gratitude envers La Villa de la Paix est immense. Leurs programmes et les membres de leur personnel m’ont transformé. Démêlé un gars compliqué comme moi n'as pas été une tâche facile mais ils ont réussi à me redonner la confiance qu'avec des efforts et de la persévérance, je pourrais reprendre ma vie en main. Les ateliers quotidiens m’ont éclairci les idées, ça m’a donné des outils pour me comprendre. Avec la patience et la compétence du personnel thérapeutique j’ai pu faire un petit pas de plus à chaque jour de ma thérapie. En plus ils m'ont introduit aux fraternités de soutien que je fréquente encore assidûment.

Merci à tout le personnel de la VILLA DE LA PAIX! Grâce à vos précieux conseils et à mes efforts j’ai aujourd'hui une très belle vie. Si jamais tu lis ce message et que tu as la certitude que tout est fini pour toi, ben moi je te dis : regarde le programme de ce centre de thérapie, essai-le et comme moi ta vie va reprendre un sens. Aujourd'hui je suis calme et heureux et je retourne souvent au centre. Tu viendras me serrer la pince. Mon nom à moi c’est Normand P. et je suis libéré de mes chaines intérieures.

Merci encore à la VILLA DE LA PAIX! Définitivement un passage de ma vie que je ne suis pas prêt d'oublier.

Normand P.

Centre Villa de la Paix ©2013 - 1601 rue Rochon, Chertsey (Québec) J0K 3K0 - Téléphone : (450) 882-4848, Sans Frais : 1-855-880-4848 - info@villadelapaix.ca